Actu (jeu de rôle) et fonds de tiroirs

En ce moment, j’écris plutôt pour le jeu de rôle, mais ça j’en parlerai plutôt sur mon blog dédié aux jeux.

Ceci dit, je suis aussi en train de faire un gros tri/rangement dans mes vieilleries, et je vais donc en profiter pour poster ici non seulement des textes qui traînent depuis trop longtemps (pas les meilleurs, sans doute 😉 mais il me serviront en terme d’auto-analyse, héhé), mais aussi des idées d’histoires que je n’ai finalement pas développé. En les inscrivant sur ce blogs, je pourrai les avoir toujours à portée de clic en cas de manque d’inspiration… mais cela peut aussi permettre à d’autres de piocher des pistes, pas de souci à ce niveau-là.

Je lance donc une catégorie de billets intitulée « Notes et reliques » (abrégée N&R) qui regroupera la plupart de ces inclassables !

Et à côté de ça j’ai toujours des nouvelles en cours de rédaction, bien sûr. J’alternerai un peu tout ça.

Bonjour chez vous,
Enkidoux

NaNoWriMo : J’écris, oui, mais pas assez « pour » le WriMo ;)

Salut !!

J’ai pas mal bossé ces derniers temps : écrit pour du jeu de rôle par e-mail (5 joueurs qui ne forment pas encore une équipe, à gérer donc individuellement, ça peut prendre du temps), pour du game design de visual novel, pour du jeu de rôle sur table (un scenario rédigé pour le jeu Tout le monde est John, etc. Avec dans le tas un week-end entier consacré à une Game Jam sur Montpellier (organisée par l’ECDC pour les 30 ans d’Ubi Soft).

Donc bon… Me voilà bien occupé, y compris dans l’écriture, mais pas tellement pour le nano… Je ne lâche pas l’affaire ! Mais avec ces occupations en filigrane et ce roman qui m’inspire à moitié, c’est difficile d’avancer. J’arrive tout de même à avancer parfois dessus en me posant pour des sessions d’écriture libre (je mets un titre en haut de page, puis j’écris sans m’arrêter jusqu’à la fin de la page). Cette forme d’écriture (qu’André Breton & co appelaient écriture automatique, terme aujourd’hui un peu rattaché au spiritisme en France…) me permet de brainstormer efficacement sur mes personnages, mes situations, etc. Je vais d’ailleurs poster sur le blog certains de ces textes.

Allez, j’y retourne, bonjour chez vous !
Enkidoux

En train de remonter le boulet

Sisyphe le maudit, rôle que nous tenons tous d’une manière ou d’une autre, me confie en ce moment la partie la plus ingrate de son job : remonter le boulet en haut de cette longue et toujours trop raide pente.

En gros, j’ai des milliards de choses à gérer en même temps, et 80% de ces choses ne sont pas fun du tout (démission/reclassement, déménagement, bilan de santé, et pire). DONC oui je prends du retard sur pas mal de choses dont l’écriture hebdomadaire de nouvelles, mais ce sera rattrapé. Je mets un point d’honneur à terminer le cycle entamé avec 52 nouvelles, donc dès que les choses se tasseront j’écrirai deux, voire trois nouvelles par semaine s’il le faut, jusqu’à ce que l’équilibre soit là.

Encore un peu d’endurance, et la situation ne pourra que s’améliorer !

En attendant, bonjour chez vous,
Enkidoux

La suite est en route !!

De « nouvelles nouvelles » sont en préparation, et le taux d’une nouvelle par semaine sera bientôt rattrapé, mais pour quelques temps je vais être pas mal pris par le tournage d’une websérie dont je suis co-auteur et dont je reparlerai bientôt !

Bonjour chez vous !
Enkidoux

Nouvelle #04 (et 24h) : Deux contre deux

Gravure aztèque

Voici le texte que je propose pour les 24 heures de la nouvelle en cette glorieuse année 2016. Sur le site des organisateurs elle se trouve à cette adresse.
C’est aussi ma quatrième nouvelle pour mon Année Bradbury.

Je rappelle la consigne proposée pour le concours :

L’histoire doit se passer à au moins deux époques différentes (pas forcément très distantes, qui ne peuvent pas communiquer directement entre elles (pas de portails temporels, de machines à remonter le temps, de télépathie…), mais se répondent et se complètent.

Bonne lecture !


Louie frôlait le mur de la grotte de sa main droite, tâchant d’y repérer la moindre aspérité inhabituelle. Le passage occasionnel d’une chauve-souris ne perturbait en rien sa concentration mais dérangeait quelque peu son accompagnateur d’infortune, Claudio.

– Louie, tu es certaine qu’on va dans la bonne direction ?
– Certaine.
– Et tu penses vraiment avoir besoin de moi ? On a laissé beaucoup d’affaires dehors, il serait peut-être plus prudent que quelqu’un aille surveiller… Il y en a pour des milliers de dollars et…
– Reste avec moi. Et tais-toi.
– Oui. Oui…

Continuer la lecture de « Nouvelle #04 (et 24h) : Deux contre deux »

Les vogons et leur poésie bureaucratique

vogons

Vous souhaitez écrire une horrible poésie sans vous faire gronder ? Que penser, si, en fait, c’était même le meilleur moyen d’être félicité ? Pour en savoir plus, allez faire un tour sur mon autre blog (plus orienté jeu vidéo/science-fiction), du côté du web-concours de poésie vogonne 2016 !!

Brr, les vogons ! Quelle vermine de l’espace, mais ils sont tellement drôles sans le vouloir 😉
Allez, bonjour chez vous,
Enkidoux

 

24 heures de la nouvelle : c’est parti !

Nous avons jusqu’à dimanche 14 heures pour écrire une nouvelle en respectant la consigne suivante :

L’histoire doit se passer à au moins deux époques différentes (pas forcément très distantes, qui ne peuvent pas communiquer directement entre elles (pas de portails temporels, de machines à remonter le temps, de télépathie…), mais se répondent et se complètent.

Intéressant 😉
Allons-y, et bonjour chez vous !
Enkidoux